jeudi 6 avril 2017

Celle qui essayait les couches lavables







Nous avions hésité pour Nina, pour Raphaël, et aussi pour Rose.

Les couches lavables ça ne fait quand même pas super rêver, sans compter que je ne suis pas la reine de l’organisation du linge et que j’ai un peu la trouille d’être enseveli sous tout ça.

J’avais peur des odeurs, des taches, de la tolérance des fesses de bébé au tissus humide, du côté encombrant quand on sort. Bref je n’étais pas convaincu.

Il faut dire ce qui est c’est quand même super pratique de jeter la couche sale sans se demander d’où elle vient, ce qu’elle devient après utilisation, combien de litres d’eau sont utilisés pour la fabriqué et surtout ce qu’elle contient (la politique de l’autruche ça me connais plutôt bien, même si je me soigne).

 

 

 

 
 
 


Après avoir lu l’étude sur les couches du n°523 de « 60 millions de consommateurs » du mois de Février, l’autruche que j’étais à vraiment VRAIMENT, culpabilisé il fallait que je trouve une solution.

Je ne pouvais pas continuer à mettre des couches pleines de glyphosate (tsé le principe actif du Round up le truc qui tue les plantes mais pas les fesses de bébé…) et autres pesticides, dioxines, et allergènes….

Alors attends Chacha , t’emballes pas hein regardes sur les paquets : Ha bah non ! Je peux pas la couches n’est pas un cosmétique le fabricant n’est pas obligé de mettre sa composition dessus.

Si ça peut te rassurer il ne s’agit que de « traces » de substances toxiques, mais moi ça ne me rassure pas, c’est même pire ca m’inquiète. Nous avons toujours acheté des couches de marques pour etre certains que bébé avait le meilleur et bien figures toi que les P**pers, sont pires que les autres…

Bref après quelques jours de réflexion, à me renseigner à propos des lavables : JE ME LANCE !

Je ne sais pas si ça nous conviendra mais je dois essayer. Après tout qui ne tente rien n’a rien.

Rendez-vous dans quelques temps pour faire bilan.



A très vite.

Chacha















Aucun commentaire: