samedi 10 octobre 2015

Léa




Maman m'a apporté ces photos lors de sa dernière visite.

Je les avais oubliés, pourtant à l'instant ou je les ai vu, je me suis souvenue de tout ce qu’elles représentent pour moi.

 Je me souviens de ce dessus de canapé que j’adorais, de ta mère démêlant tes cheveux, de ce pull, des tétines que tu avais. Il t’en fallait deux une à sucer, une à pincer.

Je me souviens de mon pull et de la ceinture en soie doré, des lunettes que j’ai « emprunté » à ta mère sans jamais lui rendre, de cet éternelle carré que j’ai toujours aujourd’hui.

Mais surtout je me souviens de ce rouge a lèvre et de la façon de le mettre, une qui en mets beaucoup et qui lèvres contre lèvres donne le « trop » à l’autre. 
Je fais la même chose avec Nina aujourd’hui.

Nina que tu ne connais pas, pourtant souvent quand elle était petite elle me faisait penser à toi, peut-être les cheveux… 

Nos mamans étaient comme des sœurs, tu étais de ma famille, ma première copine ou cousine, celle qu’on n’oublie pas.

Aujourd’hui les aléas de la vie on fait qu’on ne se voie plus mais tu gardes une place à part dans mon cœur et dans ma mémoire. Je ne suis pas triste, je n’en ai pas envie je préfères garder ces souvenirs d’enfance comme un trésor caché.

Aujourd’hui Nina m’a demandé qui était la petite fille sur la photo, je lui ai répondu que tu es Léa. 
 Un jour je lui raconterais, peut-être nos bêtises.

Si toi aussi tu as une copine de berceau avec qui tu as eu une relation hors du commun, n’hésites pas à le partager avec nous, Je ne sais pas toi mais moi j’aime les jolies histoires.

Aucun commentaire: