samedi 13 juin 2015

Pédagogie positive.




Oui, je sais ce que tu te dis derrière ton écran " encore un mouton qui suit la dernière méthode pour avoir des enfants parfait ".

Et bien si aider mes enfants à ce responsabiliser pour devenir des adultes responsables, 
si leur donner des limites cadrées sans hurler dessus, 
si je peux leurs donner les clefs pour faire face a la vie, 
et si faire en sorte qu’ils aient une bonne estime de soit, qu'il aient l'envie d'apprendre, c'est être un mouton, alors j'en suis un!

Trêve de plaisanteries, comme tu as pus le remarquer je suis un peu submergée par la "phase" dans laquelle se trouve le pachas à roulettes.

Je n'ai plus envie de râler du matin au soir, c'est fatiguant et ce n'est pas un bon exemple pour les enfants, c'est vrai comment veux-tu qu'ils arrêtent de râler si je passe mon temps à le faire?
Je ne veux plus avoir l'impression de tout faire toute seule ( attention leur papa m'aide beaucoup hein!), alors j'ai décidé que ce n'est pas parce qu’ils sont petits qu'ils ne peuvent pas participer.

J'ai donc cherché une approche qui ressemble à ce que je souhaite pour mes enfants, bien sur comme tout mode d’éducation d'accompagnement (je préfère ce terme) je ne prendrais certainement pas tout à la lettre.

La discipline positive désigne une méthode éducative à partir d'un principe fondamental : il n'existe pas de mauvais enfant, mais des enfants qui agissent mal. Il s'agit de corriger les comportements de l'enfant sans agression verbale ni physique. 

Je vais donc me diriger vers ce mode d'accompagnement, que j'utilisais déjà beaucoup sans le savoir pour Nina, seulement après la naissance de Raphaël je suis devenue nettement moins patiente, et j'ai suivis les principes de la vieille école (punition, fessé, chantage bref je suis devenue la maman que je ne voulais surtout pas être).

C'est un challenge mais je me sent prête à le relever, alors si toi aussi tu as envie de changements n’hésite pas à partager ton vécu avec moi nous!

Bonne journée.





Aucun commentaire: